Histoire

L’avenir sous contrôle.

Bâtir sur un riche passé est un luxe


Nous devons à de nombreuses mains et têtes notre forte position actuelle pour l’innovation et le développement sur la base de notre passé riche en connaissances et en expertise. Impossible de ne pas mentionner dans ce contexte le nom de Robert Vinçotte. C’est par son engagement que tout commence en 1872. Il associe son nom aux inspections de chaudières pendant la première révolution industrielle. La sécurité et l’efficacité, déjà de mise à l’époque.

Rapidement, les services de Vinçotte s’étendent et, en 1910, Vinçotte mène en Belgique plus d’inspections que tous les organes de contrôle d’Allemagne et de France réunis.

AIB est l'acronyme de l'Association des Industriels de Belgique. Celle-ci avait été créée en 1890 par Henri Adan dans le but de faire de la recherche en prévention et de prendre des mesures pour prévenir les accidents du travail.

Face à l’évolution du secteur industriel au début des années 1930, l’accent vient se placer sur les inspections en matière d’électricité et, en 1969, l’inspection nucléaire est également lancée. C’est ainsi que Vinçotte collabore à la naissance des réacteurs nucléaires de Doel et Tihange.

Après la fusion avec AIB, Vinçotte étend encore son nom en AIB-Vinçotte, mais en 2004 l’entreprise revient au nom d’origine de son fondateur : Vinçotte.