28 décembre Formations , Projets

Les collaborateurs de Philips Lighting expérimentent un nouveau véhicule didactique

Apprendre les manipulations sous haute tension 

Philips Lighting à Turnhout est la première entreprise à utiliser le nouveau véhicule de simulation de Vinçotte Academy dans le cadre de la formation haute tension. Ce véhicule est équipé d’une véritable cabine à haute tension pour permettre à ses collaborateurs d’acquérir de l’expérience pratique dans les interventions haute tension, sans devoir monopoliser leur propre installation. 

Pour maintenir à niveau les connaissances et l’expérience pratique de son personnel, Philips Lighting de Turnhout a fait appel à Vinçotte Academy et son nouveau véhicule didactique HT pour la formation personnes qualifiées et la qualification de son personnel. Philips Lighting à Turnhout est le centre de connaissances du géant de l’électronique pour le développement et la production de lampes à décharge haute pression. Il s’agit d’un type spécial de lampes utilisées pour l’éclairage public, des terrains de sport, des bâtiments et étalages. L’usine dispose de son propre service technique qui est responsable des équipements et infrastructures et qui gère notamment son propre réseau à haute tension. « Nous sommes alimentés en tension par du 15 kV qui est distribué aux différents bâtiments par le biais de notre propre réseau en trois boucles », explique Raf Van de Put, chef de la salle des machines ; un service qui est en outre responsable de l’entretien des cabines à haute tension. « Notre réseau comporte au total 44 transformateurs qui abaissent la tension à 400 volts. En principe, de tels transformateurs ne sont mis hors tension qu’une fois par an pour la mise à l’arrêt annuelle durant laquelle on procède à l’entretien de toutes les lignes de production. » 

« Pour pouvoir travailler en toute sécurité, le personnel doit être sûr de ce qu’il fait. L’exercice effectué dans le véhicule didactique représente un complément utile, car l’installation donne une idée très claire de ce qui se passe dans une cabine à haute tension. »

- Raf Van de Put,
Chef de la salle des machines chez Philips Lighting 

Une installation réelle dans un véhicule didactique HT

Ces opérations, comme le stipule le RGIE (Règlement général sur les Installations électriques), ne peuvent être effectuées que par du personnel qualifié. Autrement dit, le personnel doit avoir reçu de la part de son employeur une déclaration de compétence BA5. Il incombe à l’employeur de former son personnel pour s’assurer qu’il dispose effectivement des connaissances indispensables à la réalisation de ce type de tâches. Pour assurer la partie pratique de cette formation, Vinçotte Academy a récemment équiper un véhicule de démonstration intégrant une véritable cabine à haute tension. Ainsi, tous les collaborateurs ont la possibilité d’appliquer la théorie dans le cadre de la formation. La primeur est allée à 8 collaborateurs du service technique de Philips Lighting, qui ont eu l’occasion de suivre cette formation pratique. « L’expérience pratique est incontournable pour ce type de travail », souligne Raf Van de Put. « Pour pouvoir travailler en toute sécurité, le personnel doit être sûr de ce qu’il fait. C’est pourquoi, lors de la mise à l’arrêt annuelle, nous essayons de répartir le travail de façon à ce que tout le monde puisse y participer et maintenir ainsi ses connaissances à jour. L’exercice effectué dans le véhicule didactique représente un complément utile, car l’installation donne une idée très claire de ce qui se passe dans une cabine à haute tension. »

Voir ce qui se passe

Ce dernier aspect a été l’un des points d’attention importants de Vinçotte Academy dans la conception de ce véhicule didactique. Dans une installation moderne, du même type que chez Philips Lighting, les cabines sont totalement compartimentées et toute une série de dispositifs de sécurité sont intégrés pour éviter tout risque d’erreur. Ce qui contribue sans aucun doute à la sécurité, mais présente l’inconvénient que les opérateurs ne voient plus vraiment ce qui se passe. Le véhicule de démonstration intègre plusieurs composants plus anciens, en partie parce qu’ils sont encore souvent présents dans les installations actuelles, mais aussi parce qu’ils permettent de visualiser concrètement la situation. « Une erreur qui pourrait par exemple survenir lors de ces opérations est qu’une phase reste enclenchée, explique Raf Van de Put. « Notre installation détecte cela automatiquement et le transformateur est à nouveau coupé. Dans le véhicule de démonstration, vous pouvez effectivement le voir. Il est important que les gens comprennent bien ce qui se passe précisément quand quelque chose ne va pas. On peut alors réagir de manière adéquate lorsque cela se produit sur le terrain.

Une peur saine

« En tout cas, ce fut enrichissant d’utiliser ces installations », estime Kurt Van Byten, l’un des collaborateurs de Philips Lighting qui a participé à la formation dans le véhicule didactique. « C’est une installation qu’on ne connaît pas, ce qui oblige à prendre le temps d’examiner le schéma et à comprendre précisément où tout se trouve. » Son collègue, Patrick Janssens, est également très satisfait de la formation: « Travailler dans une cabine haute tension reste quelque chose de particulier, parce que l’on est constamment conscient des risques. Mais c’est nécessaire aussi, car si l’on travaille trop par automatismes, on risque de commettre des erreurs. Il est important de maintenir un certain degré de peur tout en s’appuyant sur une solide expérience pour savoir ce que l’on peut et doit faire pour travailler en toute sécurité. » Un des avantages du véhicule didactique est bien entendu que l’installation n’est pas sous tension, de sorte que la formation se dérouleen toute sécurité. « Cette solution offre plus de flexibilité aux entreprises pour organiser les formations puisqu’il ne faut pas attendre que leur propre installation puisse être mise hors tension », commente Rudy Van Barel. « Désormais, nous venons chez le client avec l’installation. Les collaborateurs ne doivent pas se déplacer et la formation peut avoir lieu sans devoir mettre hors tension les cabines du client. » 

Philips Lighting

  • Société : Philips Lighting

  • Lieu: Turnhout

  • Activité : centre de compétence de Philips pour le développement et la production de lampes à décharge haute tension

  • Nombre de travailleurs : 1 200

  • Puissance totale électrique installée : 7 à 8 MVA 

Inscrivez-vous à notre newsletter et nous veillerons à vous tenir au courant !

S’inscrire