29 octobre Projets

Gain de temps grâce à l’accréditation AUT: Accréditation polonaise pour le contrôle de soudures par ultrasons

Lors de la construction d’un nouveau terminal GNL en Pologne, Vinçotte a mené à bien un projet de contrôles non destructifs de soudures. Dans le cadre de ce projet, Vinçotte a dû obtenir une accré- ditation pour pouvoir procéder à l’examen automatisé par ultrasons. Cela a permis au client de réaliser un sérieux gain de temps et d’être à nouveau en mesure de respecter le délai prévu. 

Pour le contrôle de soudures dans un nouveau terminal GNL implanté à Swinoujscie (Pologne), Vinçotte a eu recours à la technologie de contrôle automatisé par ultrasons, ce qui a permis la réalisation de l’inspection parallèlement aux travaux de soudure et a donc généré un sérieux gain de temps pour le client. Le défi spécifique de ce projet était que la technologie d’inspection automatisée par ultrasons devait encore être accréditée en Pologne: un défi que nous avons relevé avec succès.

La construction du nouveau terminal de Polskie LNG S.A., une entreprise établie à Swinoujscie (Pologne), était assurée par un consortium constitué de SAIPEM, Techint et PBG. 

« Comme le projet accusait un certain retard, nous nous sommes mis à la recherche d’un moyen de procéder au plus vite à l’inspection des soudures. »

- Stijn Michiels,
Activity Manager International Projects chez Vinçotte 

Accréditation à l’issue d’essais en aveugle

« Comme le projet accusait un certain retard, nous nous sommes mis à la recherche d’un moyen de procéder au plus vite à l’inspection des soudures », indique Stijn Michiels, Activity Manager Inter- national Projects chez Vinçotte. « Les contrôles par ultrasons présentaient l’avantage de permettre de commencer l’inspection alors que d’autres soudures étaient toujours en cours de réalisation. La radiographie − la technologie la plus courante dans ce genre d’inspections − ne le permet pas, car personne ne peut se trouver à proximité de l’installation en raison du rayonnement. » 

Les deux méthodes permettent la détection de défauts dans les soudures. La radiographie est néanmoins la méthode la plus courante et dans bon nombre de pays, c’est la seule méthode agréée pour procéder à ce type d’inspec- tions. Stijn Michiels : « C’était également le cas en Pologne. Dans un premier temps, nous avons donc dû nous concerter avec le superviseur TDT pour faire agréer le contrôle automatisé par ultrasons (AUT) comme méthode d’inspection. Des membres de notre personnel ont également dû aller effectuer plusieurs essais en aveugle au laboratoire de TDT à Cracovie pour obtenir l’accréditation requise. Une équipe internationale de 8 personnes au total a été impliquée dans l’obtention de l’accréditation et la réalisation des essais sur le chantier. Parmi eux, notre collègue Jean-Claude Annoye a vécu une année entière en Pologne. »

Délai prévu

L’avantage pour le client est d’avoir pu réaliser un sérieux gain de temps. « L’agrément de la technologie AUT, jamais mise en œuvre auparavant en Pologne, était un point d’attention spécial dans ce projet », explique également Piotr Laskowski, Site Manager du consortium chargé de la construction du terminal. « Vinçotte a réussi à faire agréer sa procédure AUT conformément à l’API 620, aux normes ISO en vigueur et à la législation polonaise. Le travail sur le chantier a été réalisé par un personnel compétent, motivé et expérimenté, ce qui a permis de boucler l’ensemble du projet dans le délai prévu sans aucune concession en termes de qualité des inspections. »

Par son approche proactive, Vinçotte a acquis une solide réputation dans ce genre de projets et a déjà mené à bien des inspections de ce type dans différents endroits du monde depuis la Belgique. 

« Vinçotte a réussi à faire agréer sa procédure AUT conformément à l’API 620, aux normes ISO en vigueur et à la législation polonaise. »

- Piotr Laskowski,
Site Manager du consortium chargé de la construction du terminal 

LNG Terminal en Pologne

  • Gestionnaire du terminal GNL: Polskie LNG Świnoujście

  • Implantation: dans le port de Świnoujście

  • Regazéification annuelle: 5 milliards m3

  • Longueur du terminal: 3 km

  • Diamètre du réservoir: 83 m

  • En exploitation à partir de: 2015 

Inscrivez-vous à notre newsletter et nous veillerons à vous tenir au courant !

S’inscrire